My life

18 mois [Ma vie après la sleeve]

18 mois, ma vie après la sleeve

C’est maintenant que les choses sérieuses commencent. Maintenant que le défi est vraiment à relever. Ça fait 18 mois que je me suis fait opérée de la sleeve. 18 mois qui ont changé ma vie et ma vision sur moi-même.

Si tu ne le sais pas, pour la sleeve 18 mois c’est la charnière. La période où tu arrêtes de perdre du poids et où tu es susceptible d’en reprendre. La période où il faut commencer à te stabiliser. La période où si tu n’as pas changé tes mauvaises habitudes, les ennuis peuvent revenir très vite. Parce que oui la sleeve est une chance formidable de perdre beaucoup de poids, de retrouver la santé mais c’est une aide temporaire. Si tu ne fais pas attention et que tu exagères, ton estomac peut à nouveau se détendre. Maintenant il s’agit de conserver les acquis et de gérer.

Ma perte de poids est terminée depuis 2 mois plus ou moins. Je suis arrivée à un BMI de 20,3 ce qui est tout à fait dans la « normalité » médicale. J’ai perdu bien plus que je n’aurais pu rêver et dans mon billet sur le bilan des 12 mois je t’avais déjà dit tout ce qui avait changé pour moi. Je tiens à le garder !

Dans mon assiette

C’est sans doute ce qui fait le plus peur : pouvoir manger de plus grandes portions. Après n’imagine pas que je mange comme avant, loin de là. Aujourd’hui, je dois manger aux alentours de 150g ou 200g, tout dépend de ce qu’il y a dans mon assiette. Ça te paraît peut-être peu mais c’est énorme par rapport à ce que j’arrivais à manger jusqu’à présent. C’est un peu flippant !

A côté de ça, tout le reste passe aussi très bien : biscuit, gâteau, chips, … donc je ne me frustre de rien comme le veut mon suivi comportementaliste mais je veux quand même éviter d’en faire des habitudes. J’ai du mal à me passer du sucré et il  peut m’arriver même d’en avoir vraiment besoin pour ne pas tomber. Je peux par moment me sentir fébrile (ma tension est parfois capricieuse) et le sucré m’apporte un coup de boost bienvenu.

Etre à l’écoute

J’ai toujours besoin d’un long moment pour digérer, impossible pour moi de manger au resto et de partir directement après mangé (genre on mange vite fait sur le pouce entre deux), on l’a tenté il y a un mois et c’est la première fois où j’ai été malade : j’ai mangé et bougé trop vite ! Rien à faire, il faut encore et toujours m’écouter que ce soit pour manger ou boire.

Boire est d’ailleurs aussi un souci quotidien, j’ai difficile à atteindre le litre d’eau. J’ai finalement trouvé un subterfuge en buvant du thé. Il passe bien mieux que l’eau. Mais à forte dose j’ai commencé à avoir mal à l’estomac… bref je me suis mise à la tisane et là ça va. Mode bobonne activé^^.

Faire du sport

J’ai arrêté le sport lors de ma deuxième opération (vésicule biliaire), j’ai mis plus de temps pour m’en remettre déjà (deux opérations en 9 mois …) et la semaine intense de marche à New-York a provoqué une micro déchirure. Bref je n’ai repris le sport qu’en janvier.

Mon amie C. m’a proposé l’aquabike. En soi, je ne suis vraiment pas fan de la piscine mais je me suis dit que l’effet de l’eau sur les peaux pourrait être bénéfique. Autre avantage, comme tu pédale dans l’eau, c’est assez doux pour les tendons et tu n’as pas de courbature et pourtant je t’assure que tu bosses un max et que tu le sens. Mais rien à faire, j’ai détesté chaque minute passée sur le vélo. J’ai essayé de m’y tenir mais vraiment ça ne me plaît pas du tout. Quitte à faire du sport, autant que ça me plaise !

Je vais donc reprendre mon abonnement en salle de sport, reprendre le vélo elliptique pour qu’aux beaux jours, je puisse aller courir dehors.

En conclusion, on peut dire que la lune de miel est terminée, à moi maintenant de gérer et relever le défi de la stabilisation sans non plus trop me mettre la pression. Tout s’est bien passé jusqu’à présent, je dois continuer à me faire confiance.

Encore et toujours s’écouter, c’est la clé ♥

 

Crédit photo @pixabay

You Might Also Like

9 Comments

  • Reply
    Unefille3point0
    14 mars 2019 at 14 h 32 min

    Si cette opération t’a changé la vie tu as bien fait de la faire… Et effectivement, il faut toujours s’écouter. Toi seule sait les limites de ton corps.
    A très bientôt 🙂

    • Reply
      Valérie
      14 mars 2019 at 14 h 39 min

      Merci. Oui c’est effectivement la clé. A bientôt 🙂

  • Reply
    Maman Panda
    14 mars 2019 at 15 h 09 min

    Félicitation pour ce parcours et bon courage pour cette nouvelle partie. Il faut avoir confiance en toi et savoir écouter ton corps et tes besoins (et non pas les vilaines envies).
    Au plaisir de te lire et de voir dans quelques mois que tout ce passe bien et que la stabilisation sera réussie… Sur du très long terme.

    • Reply
      Valérie
      14 mars 2019 at 17 h 35 min

      Merci beaucoup 🙂

  • Reply
    Ma vie de maman fois 4
    14 mars 2019 at 21 h 03 min

    Coucou
    Je n’ai pas suivi ton début de parcours mais bravo à toi

    • Reply
      Valérie
      14 mars 2019 at 21 h 22 min

      Merci beaucoup. Valérie

  • Reply
    Kid Friendly
    17 mars 2019 at 10 h 12 min

    Je comprends que la quantité t’inquiète mais ça reste très limité. Et c’est nécessaire aussi pour pouvoir faire du sport and co. Il faut de l’énergie pour l’activité physique 🙂 C’est un beau parcours en tout cas 🙂

    • Reply
      Valérie
      17 mars 2019 at 11 h 58 min

      Merci beaucoup 🙂

  • Reply
    BoutdeZou
    17 mars 2019 at 22 h 49 min

    C’est une lourde opération et il faut du temps au corps. Je pense qu’ en effet le secret est de s’écouter !

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :